NOUVELLE CREATION 2020 / 2021

STRADAVARIUS

Variation comique, poétique et sensible de la Strada

Par Xavier Martin et Olivier roustan

Cies Dare d’Art & La Coupole

triporteur-dessin2.png
Sans titre-1.png

DISTRIBUTION 

 

Création et interprétation :  Olivier Roustan et Xavier Martin

Construction de la scénographie, technique plateau :

       Olivier Roustan & Xavier Martin

Musique Arrangement : François Buttet (Cesco)

Oeil ext : Hérvé Taminiaux et Pierre Dumur

Aide à la création : Département du Gard

Résidences :

   Compagnie Dare d'ART

   Cap découvert (Le Garric)

   Ville de Pampelone

   ville de Carmaux

   Scène National d'Albi

   La Berline à Champclauson

 

 Note d'attention...
 

Certains films font partie de la culture commune.

Ils constituent le liant de grande vocation, le terreau sur lequel de nombreux artistes ont éclos. C’est le cas notamment de « Yoyo « de Pierre Etaix, « trapèze «

avec Tonis Curtis et bien sûr de « la Strada » de Fellini.
 

Farouche, violemment poétique, d’une charge émotionnelle et nostalgique puissante, ce film a marqué notre enfance et sera le point de départ de cette nouvelle création « Stradavarius »
 

L’ambition de ce spectacle n’est pas de raconter l’histoire du film ni même d’être

prisonnier de sa tristesse fulgurante, mais plutôt de s’imprégner de l’atmosphère et de ses personnages. Oui, il y aura un Zampano ainsi qu’une Gelsomina mais

également un «Matto», le fou, funambule lunaire dans le film.
 

Il y aura aussi un triporteur qui sera le décor-agrès de cette création, une sorte de théâtre ambulant, de coulisse, de refuge et pour finir, de castelet.

Arrivant dans la ville, nos deux protagonistes pasticheront les prouesses désuètes de Zampano, à coup de lancer de couteaux.

Ils s’inventeront briseurs de chaînes, jongleurs d’altères, jouant la rage et la force par peur de dire la douceur et la faiblesse ...

En contrepoint, Gelsomina sera fragile et tendre, gauche et maladroite, souvent apeurée, mais à son insu, elle est une force.
 

C’est la puissance de la délicatesse, de l’ingénuité, la force tranquille de la poésie face à la brutalité et la barbarie du monde : Jonglant avec des gouttes d’eau pour dire la fugace beauté des choses, élévation sur mât chinois pour changer de point de vue ...

Télécharger le dossier de présentation

 5 place Roger Mathieu - 30420 Calvisson  - Email : daredart@wanadoo.fr